3 – la profondeur de champ, mode ouverture

Publié le 24/07/2012

( voir d’abord : Premiers pas : 1 – quantité de lumière )

( voir d’abord : Premiers pas : 2 – Mise au point, Autofocus )

Comment choisir un couple ouverture diaphragme – vitesse d’obturation ?

L’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation déterminent  la quantité de lumière qui parvient jusqu’au capteur, mais pas seulement : ils influent sur l’allure de l’image, notamment  les zones nettes ou floues.

Pour modifier la profondeur de champ

Le point le plus net de la photo est obtenu à l’endroit de la mise au point, généralement sur le sujet de la photo. La zone de netteté obtenue devant et à l’arrière du sujet s’appelle la profondeur de champ. Sur la photo du cavalier ci dessous la profondeur de champ s’étend du nez du cheval jusqu’à l’épaule du cavalier.

300 mm, 1/250s, f/5.6, 400 iso - 450D + 75-300 EF

C’est principalement l’ouverture du diaphragme qui détermine la profondeur de champ. Lorsque le trou du diaphragme est gros, la profondeur de champ obtenue dans l’image est petite. Lorsque le trou est petit, la profondeur de champ obtenue est grande.

L’ouverture du diaphragme est définie par une valeur notée f/  : f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32

Deux valeurs d'ouverture de diaphragmeIl est possible d’imposer une ouverture de diaphragme à l’appareil photo. Celui ci calculera alors la vitesse d’obturation correspondante à cette ouverture pour que la quantité de lumière soit correcte. C’est le mode priorité à l’ouverture (noté par exemple Av ou A suivant les marques d’appareil photo).

Pour obtenir une photo sur laquelle on souhaite contrôler la profondeur de champ, il faut donc régler l’appareil photo sur le mode priorité à l’ouverture, puis choisir la valeur d’ouverture notée f/.

Une grande profondeur de champ

Pour un paysage par exemple, il est généralement intéressant d’obtenir une profondeur de champ maximale, du premier plan jusqu’au dernier plan.

L’ouverture du diaphragme permettant d’obtenir une grande profondeur de champ est une valeur élevée, par exemple choisie entre f/11 et f/32. Sur la photo ci-dessous, à f/11, la zone de netteté s’étend des rochers du premier plan jusqu’aux montagnes en arrière plan.

10mm, f/11, 1/80s, 200 iso - 450D + 10-22 EF-S


Une petite profondeur de champ

Pour un portrait ou en macro par exemple, une profondeur de champ minimale permet de mettre le sujet en valeur en le détachant bien de l’arrière plan.

L’ouverture du diaphragme permettant d’obtenir une petite profondeur de champ est une valeur petite, par exemple choisie entre f/1.4 et f/3.5. Sur la photo ci dessous, à f/1.8, le zone de netteté est très faible, seule une des fleurs  s’y trouve.

50mm, f/1.8, 1/2000s, 100 iso - 450D + 50 EF 1.8

 

Les valeurs d’ouverture du diaphragme disponibles dépendent de l’objectif utilisé (les valeurs d’ouverture maximales sont indiquées pour les focales mini et maxi de l’objectif)

Les autres paramètres de la profondeur de champ

En plus de l’ouverture du diaphragme, deux autres paramètres influent particulièrement sur la profondeur de champ : la distance du sujet par rapport à l’appareil photo et la focale de l’objectif utilisé :

  • plus le sujet est proche, plus la profondeur de champ est faible.
  • plus la focale est longue (200 mm), plus la profondeur de champ est faible

Pour une illustration très parlante de la profondeur de champ, visiter cette page du site de Gérard Desroches .

Premiers pas : 4 – photographier le mouvement, mode vitesse

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *