Photo de la lune

Publié le 20/06/2012

2s, f/16, 200 iso, 300 mm - 450D + 75-300 EF

 

 

Préparation

Premier cliché, en mode automatique : l’image présente un gros halo lumineux, sans aucun détail.

En passant en mesure d’exposition spot, c’est un peu plus lisible, mais très loin de ce qui est directement observable dans le ciel.

1/80 s, f/2.5, 1600 iso, 50mm, mode P, expo mode spot

Passage en mode manuel pour essayer de faire disparaitre toute cette lumière. Après quelques essais, le halo diminue (autofocus en manuel aussi). Puisque ça fonctionne à peu près, passage au 300 mm.

1/60 s, f/5.6, 1600 iso, 50mm, mode manuel

 

Go

Au 300 mm, la lune s’échappe du cadre au moindre mouvement, le trépied est obligatoire. Le résultat est plus concluant, et avec le trépied, il n’y a plus de raison de rester à 1600 iso. En passant à 200 iso, le grain s’estompe bien. (Toujours en mode manuel, mise au point en manuel également).

1/320s, f/16, 1600 iso, 300 mm

 

1/10s, f/16, 200 iso, 300 mm

 Les nuages défilent assez vite devant le sujet, pourquoi pas essayer un filé devant la lune. A 1/20 s ça ne suffit pas

1/20s, f/16, 200 iso, 300mm

A 2 s, c’est pas si mal

2s, f/16, 200 iso, 300 mm

Finalement

Photographier la lune n’est pas si compliquer que ça, bien qu’il y ait encore du boulot pour avoir une jolie photo.

Les nuages qui passent devant le sujet semblent sans incidence à l’œil, mais ils obligent à changer les réglages de vitesse / ouverture sans quoi l’image est toute noire ou le halo resurgit de suite.

Le choix de l’ouverture grande (f/2.8) ou petite (f/22) ne change pas grand chose en raison de la distance du sujet, elle peut être intéressante pour jouer sur la vitesse et faire le filé de nuage ou en cas d’un premier plan. Privilégier une ouverture moyenne pour un meilleur piqué.

L’utilisation du Live view est très pratique pour faire la mise au point en manuel et également pour déterminer les bons paramètres d’exposition.

 

Pour aller plus loin

Un téléobjectif permettrait d’obtenir un grossissement plus important. Le verrouillage du miroir pour avoir encore moins de risque de flou de bougé.

Continuer avec des photos d’étoiles et faire une image « à vide » pour supprimer le bruit du a la chauffe du capteur en pause longue. Essayer le filé d’étoile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *